Month: mars 2016

Créateurs d’entreprises, faites vous accompagner !

Je suis très heureuse de vous faire part de mon partenariat avec Objectif Reconversion. Lorsque j’ai été contactée par Marie-Laure Sainte-Croix, à l’initiative de ce programme, j’ai tout de suite trouvé très intéressante son approche d’accompagnement des entrepreneurs. En effet, on ne naît pas entrepreneur, on le devient. Et se faire accompagner est un vrai gain de temps dans la création d’entreprise. Je vous présente donc son offre et lisez bien jusqu’au bout pour bénéficier d’une offre spéciale !

Marie-laure Sainte-Croix Marie-Laure Sainte-Croix est conseil en stratégie et communication. A travers son cabinet Objectif-Reconversion, elle propose son expertise en fédérant des experts reconnus dans leurs professions : graphistes, agences web, experts comptables, et donc moi maintenant, pour la partie communication 🙂

Elle propose à ses clients porteurs de projets entrepreneuriaux ou dirigeants de TPE de les aider dans l’élaboration de leur projet.

Quel statut juridique choisir ? Comment rédiger ses statuts ? Comment communiquer auprès des influenceurs de son secteur ? Comment créer son site web ? Comment booster son chiffre d’affaires ?

A l’issue de son accompagnement les participants repartent avec les solutions à toutes ces questions, que l’on se pose, souvent seul, lorsqu’on décide de se reconvertir et créer son entreprise.

Pour les porteurs de projet :

Deux formules sont proposées comprenant les conseils d’un expert-comptable, les services d’une agence RP pour produire et diffuser un communiqué de presse et, jusqu’au mois d’avril, la création d’un site internet clé en main !

Le kit Starter Atelier comprend également 21 heure d’ateliers de groupe (maximum 6 personnes) et 2 mois de suivi individuel avec Marie-Laure tandis que le kit Starter Suivi individuel comprend 6 mois de suivi personnalisé.

J’interviens, soit sous forme d’atelier, soit de façon individuelle sur la thématique de la communication et des relations presse. Nous verrons ensemble comment définir vos cibles influenceurs, construire votre fichier presse, nous étudierons tous les outils des relations presse (le communiqué enrichi à l’heure du digital, le dossier de presse…) et nous aborderons bien sûr les RP digitales.

Pour celles et ceux qui ont déjà créé leur entreprise mais ont besoin de booster leur chiffre d’affaires :

Marie-Laure propose le kit Starter Booster qui comprend également les 6 mois de suivi personnalisé + une journée avec moi au cours de laquelle nous étudierons votre stratégie de communication et les outils à mettre en place, corriger, etc.

Retrouvez toutes les infos par ici

Vous trouvez les tarifs élevés ? N’oubliez pas qu’ils comprennent les services d’un expert-comptable, l’expertise stratégique de Marie-Laure, votre site internet clé en main pour toute inscription jusque fin avril et votre formation en communication !

Pour aller encore plus loin je vais ai négocié un mois de suivi supplémentaire si vous vous inscrivez de la part d’Hello la Com’, soit : soit 3 mois de suivi dans le cadre du Kit Starter Atelier au lieu de 2  et pour le Kit Starter suivi individuel 7 mois de suivi au lieu de 6. Alors, partant?

Hello Marie Gepel ! La Com’ de ShuFu

Marie Gepel
Marie Gepel

Pouvez-vous vous présenter ainsi que votre parcours d’entrepreneur(e) en quelques lignes ?
Après une carrière de dix ans dans le conseil, j’ai décidé de quitter mon emploi de consultante dans un cabinet de recrutement, et de créer ma société en mai 2015.
Ce qui a d’abord motivé mon choix, c’était le souhait de pouvoir mieux équilibrer mes vies personnelle et professionnelle. Maman de deux jeunes enfants, ma vie était devenue une course permanente pour habiller et déposer les petits à l’école, sortir des embouteillages, recadrer la réunion pour partir à temps, vérifier les devoirs, et enchaîner les lessives le week-end.

La seconde raison qui m’a fait sauter le pas, c’est que j’observais dans mon métier que le monde du travail était en train de changer. J’ai rapidement été convaincue que le meilleur moyen pour trouver son équilibre et tirer son épingle du jeu dans un contexte de fort chômage, c’était de créer son propre job.
Cette évolution est inéluctable : aux Etats-Unis, les travailleurs indépendants représentent déjà 34% de la force de travail, et cette proportion ne cesse d’augmenter.
J’ai donc eu envie à la fois d’y prendre part en me mettant à mon compte, mais aussi d’accompagner cette transformation en créant ShuFu.

Pouvez-vous nous expliquer le concept de ShuFu ?
ShuFu a pour ambition de permettre à chacun de devenir entrepreneur, et de réussir ensemble le développement de nos entreprises.

Le site offre la possibilité aux entrepreneurs :

  • De créer puis développer leur activité en s’appuyant sur les compétences et les expertises d’autres entrepreneurs
  • De trouver de nouveaux clients en facilitant la diffusion et l’achat de leur offre de services
  • De rester informés sur l’actualité de l’entrepreneuriat
  • De bénéficier de conseils et de best practices pour augmenter leur chiffre d’affaires et optimiser leur organisation
  • De bénéficier de l’entraide et du soutien d’une communauté d’entrepreneurs.

ShuFuQuels canaux de communication avez-vous mis en place ou projetez-vous de mettre en place pour développer la notoriété de ShuFu ? (Relations Presse, Réseaux sociaux, Campagnes d’emailing, Evénementiel…)
Actuellement, la communication de ShuFu s’appuie sur trois canaux principaux : un blog destiné aux entrepreneurs, une newsletter hebdomadaire envoyées aux abonnés et aux membres du site, et les réseaux sociaux : Twitter, Facebook, Google+ et Linkedin.
Une nouvelle version du site est en préparation, et après son lancement nous pourrons communiquer de manière plus large via la presse et des événements spécialisés.

Un succès ou un échec de communication à nous raconter ? (un post facebook particulièrement partagé, un communiqué de presse qui a entrainé de nombreux articles…)
De manière inattendue, un des articles du blog a explosé les compteurs d’audience et les partages sur les réseaux sociaux au mois de novembre : 5 habitudes pour bien commencer sa journée de travail. Un sujet universel, apparemment !

Quels outils de communication utilisez-vous ? (mailchimp, hootsuite, etc)
Scoop It pour la veille, Mailchimp pour la newsletter, Buffer pour programmer la diffusion sur les réseaux sociaux, Crowdfire pour gérer l’audience sur Twitter, SumoMe pour augmenter les inscriptions à la newsletter.

Un conseil pour les entrepreneur(e)s en devenir ?
Se faire aider ! Par des experts, un mentor, un coach, ou par d’autres entrepreneurs.
C’est le meilleur investissement qu’ils peuvent faire pour leur entreprise : cela permet de gagner du temps, de garder confiance, et de réduire les risques.

Le dictionnaire de la com’ #2

2ème édition du dictionnaire de la com’ ! Parce que ce qui est évident pour les professionnels de la com’ ne l’est pas forcément pour tous, j’ai décidé de vous proposer, de temps en temps, la définition de mots clés, concepts ou outils. Les connaître vous permettra de mieux les appréhender, que vous gériez seul(e) votre communication ou accompagné(e) d’un professionnel. Alors, les 3 concepts de la semaine sont :

  • Le newsjacking

Le newsjacking consiste à « surfer » sur l’actualité pour créer le buzz. Avec cette technique de communication on ne parle pas de soi mais on fait parler de soi ! On s’approprie la « news » pour la détourner à notre avantage. Le terrain privilégié du newsjacking reste les réseaux sociaux car il faut réagir vite. L’exemple le plus célèbre est le tweet de la marque Oreo lors du Super Bowl de 2013.

  • CEO, CTO, CMO

Vous êtes à un cocktail, vous échangez des cartes de visite et sur celles des start-uppers présents vous lisez CEO, CTO, CMO… Mais à quoi correspondent ces acronymes? Vous n’osez pas poser la question… Voici la réponse :
CEO Chief Executive Officer = le Big Boss,
CTO Chief Technology Officer = le Développeur (du site web, de l’appli… la partie technique quoi),
CMO Chief Marketing Officer = Responsable du Marketing

  • Le press book

Lorsque l’on met en place une stratégie de relations presse, vient le moment de recueillir les « retombées », c’est-à-dire les coupures de presse écrite, les articles online, les passages radios et télés. Tous ces éléments sont recueillis dans ce que l’on appelle un press book. Celui-ci peut être mis à disposition des clients, prospects, banquiers… Mais aussi en ligne sur le site de l’entreprise. Attention à bien se renseigner sur les droits d’auteur qui font loi ici aussi.